Tout d’abord un petit mot : merci par avance de partager cet article / mettre un commentaire si il t’a plu :).
Si tu veux recevoir directement les articles dans ta boite email, tu peux t’inscrire ici : Emails privés gratuits .

Aujourd’hui un sujet un peu particulier, je vais vous parler de la notion de réalité personnelle.

Ce sujet m’est venu parce qu’il est en lien avec l’actualité.

Que ce soit en mars ou maintenant, je vis une vrai dissonance entre ce que l’on peut entendre dans les médias, réseaux sociaux, ce que certains proches peuvent véhiculer, et ce que je vis au jour le jour tout simplement.

J’étais plutôt tranquille en février / mars face à la phobie ambiante du COVID, ce qui m’avait fait “basculer” c’était :
– d’être aller à Disneyland et d’avoir ressenti la peur et la pression ambiante autour de nous,
– et surtout un mail de mon coach Craig Ballantyne qui nous alertait sur la dangerosité de ce virus.

A l’époque je me suis dit que si quelqu’un comme Craig était inquiet sur ce sujet, alors c’est certainement que je n’avais pas assez “peur” moi-même.

Rétrospectivement et actuellement, à part :

  • les privations de libertés qui ne me permettent pas d’aller acheter des vêtements pour ma fille dans les magasins de Aix en Provence ou d’aller voir ma Maman dont c’est l’anniversaire demain,
  • les conséquences sur l’économie que je ressens aussi sur mes activités ou auprès de mes clients.

Je ne constate pas autour de moi des gens qui tombent malade en masse. En fait je n’ai aucune personne que je connais directement qui a été contaminée par le COVID…

Alors attention je vous préviens tout de suite je ne vais pas tomber dans le complotisme, et je ne nie pas que des gens tombent malade, je vous explique juste l’origine de ma réflexion sur le sujet.

Certaines personnes auprès de qui je m’ouvre à propos de mes doutes, me répondent que eux ils connaissent quelqu’un qui a été malade, ou le père d’une amie de sa femme qui est mort du COVID.

MAIS rappelons nous cette data sortie par Facebook en 2016, nous ne sommes séparés que de 3,57 personnes en moyenne de n’importe qui dans le monde. Donc si on cherche dans notre en entourage à 2 niveaux ou plus des malades du COVID ou des morts, on va vite trouver…

Voici le lien vers l’article sur le site officiel de Facebook :

Three and a half degrees of separation

Une affaire de perception

Il y a de ça 15 ans (ouch!) j’avais vu ce documentaire que vous pouvez trouver sur YouTube et que je vous conseille :

Qui montrait que notre réalité personnelle est en grande partie une histoire de perception, de point de vue, et de réactions chimiques dans le cerveau.

Ce documentaire avait été une vraie révélation pour moi sur ma propre capacité à choisir de percevoir ma réalité d’une manière positive ou négative.

Le fait que l’on puisse prendre le pouvoir sur notre réalité personnelle et que l’on ne soit pas simplement spectateurs impuissant m’avait enthousiasmé.

Du coup j’ai travaillé sur moi-même et ce sujet depuis plusieurs années, consciemment ou pas d’ailleurs. Souvent, une petite idée comme ça, va créer de multiples ramifications, se combiner à d’autres et entraîner un changement profond chez vous, rapidement ou lentement.

Un même événement peut être interprété très différemment d’une personne à une autre, et nourrir d’une manière opposée leur propre réalité personnelle.

Exemple qui parlera à certains :
Si vous quittez votre job suite à un licenciement, vous pouvez :
– vous sentir libéré et voir ça comme l’opportunité de faire ce qui vous fait vraiment vibrer,
OU
– être désespéré et rempli de peur face à l’avenir.

C’est aussi l’exemple simple de voir le verre à moitié plein ou à moitié vide, ça peut paraître trivial, mais il y a derrière ça un levier personnel ultra puissant.

Limitée géographiquement

On a tendance à l’oublier rapidement dans un monde hyper connecté, mais notre réalité est soumise fortement à une limite géographique.

90% de ce qui la compose (chiffre totalement arbitraire et basé sur mon intuition propre) provient d’un environnement assez proche.

Et instinctivement l’être humain le sait, car c’est pour cette raison que l’on va être émotionnellement touché plus fortement quand un événement dramatique se produit dans un pays en Europe, alors que ça va moins nous perturber quand ça se passe en Afrique par exemple.

Il faut donc faire très attention au médias qui nous abreuvent d’histoires dramatiques (meurtres, vols, attentats, accidents, catastrophes, …) qui en réalité sont suffisamment éloignées géographiquement parlant ne pas nous impacter DU TOUT.

Je prends un exemple simple, je vis près de Aix en Provence, et l’un des départements voisins est le GARD. Ils subissent régulièrement des inondations majeures dont les médias font leur chou gras quand ils ont rien d’autres de plus vendeur à nous servir. C’est quand même assez proche géographiquement, mais ça ne m’impacte absolument pas.

Est-il nécessaire de suivre ce qu’il se passe si on a aucun proche là bas ? De s’en émouvoir ? De ressentir de l’anxiété à ce propos ?
Faites votre choix.

J’ai d’ailleurs fait il y a une semaine et demi une Detox numérique de 3 jours, ou diète numérique, j’en parlais déjà ici :

Ressourcez-vous, réduisez votre stress 🤗 et boostez votre créativité 🚀 : LA SOLUTION

et j’en parlais aussi dans cette vidéo :

Une question d’entourage

Et oui on y revient encore, notre réalité étant modelée par notre perception, elle-même influencée par notre entourage, alors celui-ci a du coup un impact fort sur celle-ci.

Je le rappelle souvent, nous sommes des animaux sociaux,

Voici un article où je traitais d’ailleurs de ce sujet fondamental :

Pourquoi l’entourage est important et comment il peut être nocif ou profitable.

Je crois que la construction d’un entourage bénéfique est l’une des choses les plus importantes à faire (c’est pour ça que j’ai créé la communauté UMento).

Exemple : Imaginez l’impact et la différence que ça fera dans votre vie si :

  • vous ne côtoyez que des personnes qui fument, sont en surpoids, se plaignent en permanence et dénigrent les autres,
  • ou si vous ne côtoyez que des personnes en bonne santé, qui font du sport, qui sont épanouies, bienveillantes et ouvertes d’esprit.

Je crois que la question elle est vite répondue… (désolé je l’avais pas encore placée celle-ci lol).

Ne pas s’enfermer dans une bulle – Anticiper sur les événements Macro

Alors bien sûr comme toujours la vérité se trouve dans l’équilibre, il ne s’agit pas non plus de se mettre des oeillères, les mains sur les oreilles et de dire en permanence “tout va bien tout est merveilleux”.

Surtout quand on s’intéresse à l’investissement, qui est l’un des piliers traités dans la communauté UMento, il faut être capable d’anticiper au mieux l’avenir, de manière pragmatique et éclairée. C’est bien entendu extrêmement difficile, mais tout à fait possible SI on se construit donc une réalité qui nous permettra d’avoir cette approche.

De la même manière, quand on débute dans le développement personnel on peut avoir tendance à repousser toutes les émotions négatives, en pensant que si on est pas heureux tout le temps alors on échoue dans l’application de ce que l’on apprend.

Mais il ne faut  pas non plus nier la réalité.
Parfois il se passe des choses qui sont difficiles, sur lesquelles on a vraiment aucune prise, parfois il faut accepter d’être triste, en colère, d’avoir peur. Ces émotions sont normales, et on apprend même quand on se forme sur l’éducation, qu’elles sont nécessaires pour se “réparer”.

Ouverture d’esprit et compréhension

Enfin gardons en tête donc que chacun construisant sa propre réalité et en ayant sa propre perception, il est normale d’avoir des avis divergents.

Je vois fleurir avec tristesse de plus en plus de comportements accusateurs, dénonciateurs en cette époque troublée.
On est vite pointé du doigt parce qu’on est un “mouton” qui fait comme tout le monde, ou accusé d’égoïste qui met la vie des autres en danger.
Un peu de compréhension mutuelle et moins de jugement à l’emporte pièce apaiseraient les choses.

La réalité d’un médecin urgentiste, d’un agriculteur du Vercors, ou d’un développeur web sont très différentes, mais elles n’en sont pas pour autant moins valables les unes que les autres.

Conclusion

Je me suis rendu compte que je m’étais trop exposé au bruit ambiant lors du premier confinement et que j’avais oublié de faire appel en priorité à mon propre jugement plutôt que d’absorber celui d’un autre.

Par cette réflexion sur la réalité que l’on se construit, je me rappelle ainsi ce qui constitue la mienne, et j’ai souhaité partagé sur le sujet car je pense qu’il serait bon pour chacun de le faire individuellement. Cela permettra peut-être de relativiser.

Et la petite blague de fin pour vous donner le sourire :

Un fou tourne autour d’une bouche d’égout, en répétant :
– 33… 33… 33…
Un passant lui demande :
– Pourquoi faites-vous cela ?
Le fou pousse l’homme dans la bouche d’égout, et dit :
– 34… 34… 34… 34…

Merci par avance de partager cet article / mettre un commentaire si il t’a plu :).

Ce que j’ai créé avec la communauté UMento c’est un entourage de personnes qui veulent progresser, s’améliorer, devenir meilleurs, partager en toute bienveillance.

Si ça t’intéresse, je t’invite à lire cette page et à nous contacter ici : 

5 1 voter
Évaluation de l'article
Cédric Tempestini

Cédric Tempestini

Business Angel investor. CEO Archriss, CEO UMento, COO Meliorence, Member of UMento community.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Gaby
Gaby
5 mois il y a

Très intéressant ! Je rajouterais que non seulement les événements tragiques relatés dans la presse peuvent se passer loin de nous (donc ne nous impactent pas), mais en plus, la plupart des événements tragiques dont nous entendons dans la presse, même proches de chez nous, ne sont pas statistiquement représentatifs. Prenons un exemple extrême, celui d’attentats terroristes à Paris. Il y a en moyenne 20 morts / an d’attentats terrorsites en France, contre 3200 morts / an en France d’accidents de la route. OK, les actes terroristes perpétrés sont horribles, mais on ferait bien de faire attention où on traverse… Lire la suite »

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

Emails Privés Gratuits !

1 à 2 fois par semaine :

- les nouveaux articles publiés,

- l’accès à des extraits des contenus VIP partagés au sein de la communauté UMento,

- des réductions spéciales sur nos formations,

- des invitations à des événements pour venir à la rencontre des membres de UMento.

Vous vous